Actions du secteur « tech » : la fin d’une époque ?

La récente chute des valeurs technologiques est-elle une simple correction ou faisons-nous face à l’éclatement d’une bulle du secteur technologique ?

Miro Zivkovic, Responsable I&WD Product Management chez Nordea Asset Management

Les valeurs technologiques et des réseaux sociaux ont connu une envolée depuis 2016, leur permettant d’afficher des performances stellaires. Ce rallye a connu une accélération suite à l’élection de Donald Trump et la mise en place d’une politique fiscale très accommodante aux Etats-Unis, qui a poussé les investisseurs à favoriser les valeurs de croissance. Leur enthousiasme s’est principalement concentré sur les « FAANG » (Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Google), qui ont représenté à elles seules près de 98% de la hausse de l’indice S&P500 au premier semestre 2018. Cette exubérance irrationnelle a conduit à des ratios cours/bénéfices (PER) au plus haut depuis la bulle Internet du début des années 2000, alors même que certaines valeurs « stars » n’affichaient de bénéfices étincelants et que Facebook faisait face à un risque réglementaire. Amazon et Netflix étaient ainsi valorisées en Bourse plus de 80 fois leurs bénéfices !

La guerre commerciale menée par l’administration américaine a toutefois impacté la confiance des investisseurs. L’appétence pour le risque s’est rapidement estompée en raison de négociations houleuses entre les États-Unis et leurs principaux partenaires commerciaux, tels que la Chine ou le Canada. Ces discussions ont également suscité des inquiétudes quant aux conséquences potentielles pour la croissance mondiale, notamment les pays émergents qui semblent particulièrement menacés. Dans ce contexte, les investisseurs se sont repliés vers les « valeurs refuges », bénéficiant aux marchés développés et aux valeurs défensives dont les valorisations sont moins tendues.

Fonte des capitalisations boursières 

Cette recherche de sécurité de la part des investisseurs s’est accentuée avec la forte baisse des marchés actions au mois d’octobre, intensifiant le mouvement de rotation sectorielle observé au sein des marchés développés et des marchés émergents. Les FAANG ont ainsi été pénalisés, en particulier les titres aux valorisations les plus tendues comme Amazon et Netflix, qui ont connu une baisse d’environ 20% en octobre. Beaucoup de valeurs-phares du secteur « tech » ont ainsi perdu plus du tiers de leur capitalisation boursière, voire même davantage, comme par exemple Facebook (-38%), Nvidia (-48%) ou SNAP (-69%).

On peut dès lors s’interroger sur le secteur high-tech : s’agit-il d’une simple correction passagère ou d’un mouvement structurel ? Dans cette phase de fin de cycle, les investisseurs ont commencé à revenir vers des actions de qualité, qui avaient perdu leurs faveurs après les élections américaines. Nous pourrions assister à une accélération de cette tendance si les marchés perdaient de nouveau du terrain. Il reste néanmoins difficile d’affirmer que la situation est fondamentalement préoccupante pour le secteur « tech », même si d’un point de vue technique, il est clair que les entreprises de haute technologie et des réseaux sociaux se trouvent aujourd’hui dans un marché baissier.

Néanmoins, les valorisations ont toujours une importance primordiale à long terme et les actions fortement valorisées finissent toujours par connaître un retour à la moyenne, même s’il s’agit d’entreprises disruptives ou bénéficiant d’une forte croissance. Ce phénomène s’était notamment observé après la bulle Internet, avec certaines sociétés Internet évaluées à plus de 80 ou 100 fois leurs bénéfices. AOL avait par exemple atteint une capitalisation boursière de 222 milliards de dollars au sommet de la bulle Internet et a finalement été rachetée par Verizon pour 4,4 milliards de dollars en 2015 !


A propos de Nordea Asset Management

Nordea Asset Management gérant 216,8 milliards d’euros*, fait partie du groupe Nordea, le plus grand groupe financier du Nord de l’Europe, avec 311,5 milliards d’euros d’actifs sous gestion*.

Nordea Asset Management offre une large gamme de solutions d’investissements à la fois pour les investisseurs européens et d’autres continents. Nous collaborons avec de nombreux clients et plateformes, a savoir des banques, des gestionnaires de portefeuille, des conseillers patrimoniaux indépendants et des sociétés d’assurance.

Nordea Asset Management est présent à Cologne, Copenhague, Francfort, Helsinki, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, New-York, Oslo, Paris, Santiago de Chile, Singapour, Stockholm, Vienne et Zurich. Cette présence locale marque la volonté de Nordea d’être toujours accessible pour ses clients et de leur offrir le meilleur service.

Le succès de Nordea repose sur une approche multi-boutique combinant l’expertise de nos équipes de gestion internes et des compétence exclusives de gérants externes avec pour objectif de générer de l’alpha durablement pour le bénéfice de nos clients. Nos solutions d’investissement couvrent toutes les clases d’actifs, de la gestion obligataire aux actions en passant par des solutions diversifiées, investissant dans de nombreux marchés comme l’Europe, les Etats-Unis, les marches émergents voire le monde entier.

*Source: Nordea Investment Funds, S.A., 30.09.2018

 

Nordea Asset Management est le nom fonctionnel de l’activité de gestion d’actifs conduite par les entités juridiques Nordea Investment Funds S.A. et Nordea Investment Management AB («les Entités Juridiques») et leurs succursales, filiales et bureaux de representation. Le présent document a vocation à informer le lecteur des capacités spécifiques de Nordea. Ce document (ou toute opinion exprimée dans le présent document) ne constitue pas un conseil financier, ni une recommandation d’investissement dans un quelconque produit financier, structure d’investissement ou instrument, en vue de la conclusion ou du dénouement d’une quelconque transaction ou de la participation dans une quelconque stratégie de trading. Ce document n’est ni une offre d’achat ou de vente, ni une sollicitation pour une offre d’achat ou de vente de titres ou instruments ou pour participer à une stratégie de négociation. Une telle offre relève exclusivement du Mémorandum d’offre de service ou de tout accord contractuel similaire. Par conséquent, les informations présentes seront entièrement remplacées par la version finale dudit Mémorandum d’offre de service ou accord contractuel. Toute décision d’investissement doit donc uniquement être fondée sur la documentation juridique dans sa version définitive, qui inclut entre autres, le cas échéant, le Mémorandum d’offre de service, l’accord contractuel, tout Prospectus pertinent et le plus récent Document d’informations clés pour l’investisseur (KIID) (le cas échéant) relatif à l’investissement. L’opportunité d’un investissement ou d’une stratégie dépendra de la situation et des objectifs d’un investisseur. Nordea Investment Management recommande aux investisseurs d’évaluer indépendamment des investissements et des stratégies spécifiques et les encourage à demander l’avis de conseillers financiers indépendants lorsqu’ ils le jugent pertinent. Tous les produits, titres, instruments ou stratégies présentés dans ce document peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Le présent document contient des informations obtenues auprès de différentes sources et considérées comme correctes. Aucune garantie n’est cependant donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité et les investisseurs peuvent recourir à d’autres sources afin de prendre une décision d’investissement éclairée. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent consulter leurs conseillers fiscaux, juridiques, comptables et autres quant aux répercussions éventuelles des investissements qu’ils envisagent, y compris les risques et avantages en découlant. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent par ailleurs avoir une parfaite compréhension de l’investissement envisagé et fonder toute décision sur une évaluation indépendante du caractère approprié d’un tel investissement, sur la base de leurs propres objectifs. Les investissements dans des instruments dérivés et les transactions de change peuvent être soumis à des fluctuations importantes qui peuvent affecter la valeur d’un investissement. Les investissements dans les marchés émergents impliquent un risque plus élevé. La valeur de l’investissement peut fluctuer considérablement et ne peut être garantie. Les investissements dans instruments de participations et de dette émis par les banques risquent d’être assujettis au mécanisme de bail-in, comme prévu par la directive européenne 2014/59/UE (cela signifie que les instruments de participations et de dette pourraient être amortis, assurant pertes adéquates aux créanciers non-garantis de l’établissement). Nordea Asset Management a décidé de supporter le coût de la recherche, en d’autres termes ces coûts étant couverts par la structure de frais existante (frais de gestion et d’administration). Publié et créé par les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management. Les Entités Juridiques sont dûment agréées et supervisées par les autorités de surveillance financière en Suède, en Finlande et au Luxembourg respectivement. Les succursales, filiales et bureaux de representationdes Entités Juridiques sont dûment agréées et réglementées par les autorités de surveillance financière de leurs pays d’établissement respectifs. Source (sauf mention contraire): Nordea Investment Funds, S.A. Sauf indication contraire, toutes les opinions exprimées sont celles des Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management et de toutes les filiales, succursales et bureaux de representationdes Entités Juridiques. Le présent document ne peut être reproduit ou distribué sans accord préalable. Les références à des sociétés ou à d’autres investissements mentionnés dans le présent document ne doivent pas être interprétées par l’investisseur comme une recommandation d’achat ou de vente ; elles sont uniquement incluses à des fins d’illustration. Le régime fiscal dépend de la situation personnelle de chaque investisseur et est susceptible d’évoluer à l’avenir. © Les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management et toutes les succursales, filiales et / ou bureaux de representationdes Entités Juridiques.

Follow our latest posts

@Nordea Asset Management

"China slowdown should turn around in one or two quarters", comments NAM's Senior Macro Strategist, Sebastien Galy, Ph.D.

View now
@Nordea Asset Management

We are delighted to participate in the Swiss Finance Fair, Finanz´19, next week! NAM’s Hilde Jenssen, CFA will be contributing to the Panel discussion: ”How can sustainability approaches be integrated into the investment process?“ on Wednesday 23.1.

View now
2 weeks ago

2019 Outlook: A Year of Convergence

Watch now
2 weeks ago

Returns and Responsibility. It's in our Nordic DNA.

Watch now