Advertising Material for professional investors only*

#BreaktheBias: Un argument pour l’égalité des genres dans les portefeuilles d’investissement

 

Julie Bech, cogestionnaire de la stratégie Global Gender Diversity de Nordea

8 Mars 2022

La Journée internationale des femmes est une bonne occasion de réfléchir à la façon dont l’égalité des genres influe non seulement les conseils d’administration, mais aussi les portefeuilles d’investissement. Au cours des dernières années, nous avons vu l’intérêt accru pour l’égalité des genres, créant des opportunités pour les gestionnaires actifs et nous permettant d’introduire la nouvelle dimension de la diversité des sexes dans le mouvement d’investissement ESG en pleine croissance.

La quête de l’égalité des genres se poursuit depuis plusieurs décennies et nous avons aujourd’hui franchi plusieurs étapes majeures. Sur le plan des investissements, l’une des plus importantes est la création récentes des Objectifs du Développement Durable (ODD) de l’ONU, qui ont déjà joué un rôle important dans la société pour parvenir à un monde plus durable. Ils ont mis en lumière des questions ESG spécifiques et ont conduit à une demande plus forte de solutions durables. L’intérêt des investisseurs a augmenté et les données dans ces domaines se sont considérablement améliorées. Cet intérêt a rendu les entreprises plus conscientes de leur propre impact sur le monde et de l’importance de cet impact.

Bien que les éléments environnementaux aient jusqu’à maintenant capturé une grande partie de l’attention publique, les questions sociales ont également bénéficié de cette tendance, quoique dans une moindre mesure. Au fur et à mesure que notre compréhension du développement durable évolue, nous nous attendons à une plus grande attention aux aspects sociaux des ODD, y compris l’ODD n° 5: L’égalité des genres:

L’argument commercial en faveur de la diversité des genres

Dans le monde de l’entreprise, l’égalité des genres trouve son écho dans l’égalité des chances et des conditions pour les individus en fonction de leurs capacités, quel que soit leur genre. Mais en plus d’être la clé d’une société égalitaire, l’égalité des genres s’associe bien avec les facteurs de rendements traditionnels. Les indicateurs d’égalité des genres viennent donc s’ajouter au processus d’investissement traditionnel.

Le débat sur le lien entre l’égalité des genres et la performance des actions passe rapidement de la théorie à l’empirisme, car les preuves se font de plus en plus nombreuses, démontrant que l’égalité des genres peut effectivement avoir un sens économique. En effet, les arguments commerciaux en faveur de l’égalité des genres sont bien documentés. Une étude réalisée en 2018 par Nordea1 a analysé 100 entreprises de la catégorie Nordic de 2004 à 2016. L’étude a révélé que les entreprises dont la gestion est la plus diversifiée, du point de vue du genre, avaient une volatilité 40 % plus faible dans leur ROCE (rendement du capital employé). Les entreprises de l’étude ayant des conseils d’administration plus égalitaires ont également eu une volatilité des rendements significativement plus faible, bien que les résultats aient été les plus frappants au niveau de la direction du groupe. L’étude montre que les 10% supérieurs de ces stocks générant le ROCE le plus stable ont surpassé le reste du groupe de 75% sur 17 ans.

L’étude mondiale de McKinsey & Company de 2020 portant sur plus de 1 000 entreprises dans 15 pays a révélé que les entreprises du quartile supérieur en termes d’égalité des genres étaient plus susceptibles de surpasser la rentabilité des autres entreprises : 25 % plus pour les équipes de direction plus égalitaires et 28 % plus susceptibles pour les conseils d’administration plus égalitaires.

À l’autre extrémité du spectre, les entreprises du quartile inférieur pour ce qui est de la diversité ethnique et culturelle et de l’égalité des genres étaient 27 % moins susceptibles de connaître une rentabilité supérieure à la moyenne de l’industrie. Les chercheurs ont mesuré la rentabilité en utilisant les marges d’EBIT moyennes2. A mesure que les entreprises comprennent qu’une plus grande diversité rapporte, la poussée pour la diversité des genres est perçue comme un moteur de création de valeur d’entreprise et d’avantage concurrentiel. Nous croyons que les entreprises qui favorisent l’égalité des genres peuvent obtenir de meilleurs résultats.

Étendre l’égalité des genres aux portefeuilles d’investissement

Lorsque nous sélectionnons activement des opportunités d’investissement, nous examinons de près les indicateurs d’égalité des genres. Nous examinons le niveau de diversité du leadership supérieur, les possibilités de promotion et de perfectionnement professionnel, l’inclusion et le changement dans ces indicateurs de diversité des genres. Cela nous donne une indication du niveau de diversité et d’inclusion (D&I) dans l’entreprise, des domaines dans lesquels elles excellent et des domaines dans lesquels elles doivent s’améliorer. Il s’agit également d’informations que nous utilisons dans le processus d’engagement.

Les entreprises de notre univers d’investissement doivent toutes atteindre un seuil minimum en ce qui concerne l’égalité des genres. Ce seuil est basé sur l’égalité des genres du leadership supérieur, car le changement culturel dans une organisation a besoin de détermination venant du haut. Briser le plafond de verre et assurer l’égalité des chances aux plus hauts niveaux profitera aux femmes dans toutes les organisations à l’avenir. L’accent mis sur la diversité met en lumière les lacunes internes en ce qui concerne le congé de maternité, le recrutement de talents des deux genres, etc

L’avantage concurrentiel que ces entreprises obtiennent en étant diverses et inclusives se ressent lorsque comparées à leurs pairs. Cela signifie que le pouvoir des indicateurs de la diversité des genre se situe dans la sélection des actions. Par conséquent, nous avons tendance à être relativement neutres au niveau de la région et du secteur par rapport au marché lors de la sélection de nos possibilités d’investissement. Nous préférons également les entreprises qui, par rapport à leurs pairs, sont mieux placées par rapport à leur score global d’égalité des genres. Cependant, nous cherchons également à capturer les entreprises qui améliorent leurs mesures de diversité, et parfois ce ne sont pas encore celles présentant les meilleurs classements.

L’égalité des genres au-delà de 2022

Notre perspective globale quant au potentiel à long terme de ce secteur n’a pas changé et repose sur des facteurs sous-jacents solides. Nous continuons de considérer les indicateurs d’égalité des genres comme un bon complément à nos autres facteurs de rendement. L’amélioration de l’égalité des genres est bénéfique pour la société, l’entreprise et pour nous en tant qu’investisseurs.

En général, les entreprises ont encore beaucoup de travail devant elles en termes de D&I et il y a encore beaucoup de place pour de nouvelles opportunités d’investissement. Par conséquent, l’égalité des genres est encore un paramètre très compétitif. Nous trouvons d’excellentes opportunités d’investissement dans les entreprises qui affichent un niveau élevé de diversité et d’égalité des genres, ou qui montrent une tendance positive à l’augmentation et à la promotion de ces mêmes facteurs. Nous sommes très confiants dans notre portefeuille actuel et nous continuons de renforcer notre conviction dans nos investissements grâce à l’amélioration de leurs éléments fondamentaux et de leurs indicateurs de diversité.

Même si l’objectif est d’être relativement neutre par rapport au benchmark, nous avons des expositions naturellement inférieures car dans certains segments, il est très difficile de trouver des entreprises qui respectent nos normes minimales. Par exemple, de nombreuses entreprises au Japon et dans les pays émergents ne sont pas à la hauteur de nos normes d’égalité des genres. Cela nous permet de considérer des opportunités d’autres segments. En termes de régions géographiques, le fonds est implicitement en surpoids en Europe et en Amérique du Nord. En ce qui concerne les secteurs, le portefeuille met explicitement en surpoids les entreprises de technologie de l’information et de soins et du secteur de la santé.

1Nordea On Your Mind, Diversity as a value driver, Johan Trocmé et Ellen Benktander, 20.02.2018.

2Sundiatu Dixon-Fyle, Kevin Dolan, Vivian Hunt et Sara Prince, Diversity Wins: How Inclusion Matters (McKinsey & Company, 19 mai 2020)

Nordea Asset Management est le nom fonctionnel de l’activité de gestion d’actifs conduite par les entités juridiques Nordea Investment Funds S.A. et Nordea Investment Management AB («les Entités Juridiques») ainsi que leurs succursales et filiales. Le présent document est un support commercial et a vocation à informer le lecteur des capacités spécifiques de Nordea. Ce document (ou toute opinion exprimée dans le présent document) ne constitue pas un conseil financier, ni une recommandation d’investissement dans un quelconque produit financier, structure d’investissement ou instrument, en vue de la conclusion ou du dénouement d’une quelconque transaction ou de la participation dans une quelconque stratégie de trading. Ce document n’est ni une offre d’achat ou de vente, ni une sollicitation pour une offre d’achat ou de vente de titres ou instruments ou pour participer à une stratégie de négociation. Une telle offre relève exclusivement du Mémorandum d’offre de service ou de tout accord contractuel similaire. Par conséquent, les informations présentes seront entièrement remplacées par la version finale dudit Mémorandum d’offre de service ou accord contractuel. Toute décision d’investissement doit donc uniquement être fondée sur la documentation juridique dans sa version définitive, qui inclut entre autres, le cas échéant, le Mémorandum d’offre de service, l’accord contractuel, tout Prospectus pertinent et le plus récent Document d’informations clés pour l’investisseur (KIID) (le cas échéant) relatif à l’investissement. L’opportunité d’un investissement ou d’une stratégie dépendra de la situation et des objectifs d’un investisseur. Nordea Investment Management AB recommande aux investisseurs d’évaluer indépendamment des investissements et des stratégies spécifiques et les encourage à demander l’avis de conseillers financiers indépendants lorsqu’ ils le jugent pertinent. Tous les produits, titres, instruments ou stratégies présentés dans ce document peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Le présent document contient des informations obtenues auprès de différentes sources et considérées comme correctes. Aucune garantie n’est cependant donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité et les investisseurs peuvent recourir à d’autres sources afin de prendre une décision d’investissement éclairée. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent consulter leurs conseillers fiscaux, juridiques, comptables et autres quant aux répercussions éventuelles des investissements qu’ils envisagent, y compris les risques et avantages en découlant. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent par ailleurs avoir une parfaite compréhension de l’investissement envisagé et fonder toute décision sur une évaluation indépendante du caractère approprié d’un tel investissement, sur la base de leurs propres objectifs. Les investissements dans des instruments dérivés et les transactions de change peuvent être soumis à des fluctuations importantes qui peuvent affecter la valeur d’un investissement. Les investissements dans les marchés émergents impliquent un risque plus élevé. La valeur de l’investissement peut fluctuer considérablement et ne peut être garantie. Les investissements dans des instruments de participations et de dette émis par les banques risquent d’être assujettis au mécanisme de bail-in, comme prévu par la Directive européenne 2014/59/UE (cela signifie que les instruments de participations et de dette pourraient être amortis, assurant des pertes adéquates aux créanciers non-garantis de l’établissement). Nordea Asset Management a décidé de supporter le coût de la recherche, ces coûts étant couverts par la structure de frais existante (frais de gestion et d’administration). Publié et créé par les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management. Les Entités Juridiques sont dûment agréées et supervisées par les autorités de surveillance financière en Suède et au Luxembourg respectivement. Un résumé des droits des investisseurs est disponible en anglais via le lien suivant: https://www.nordea.lu/documents/engagement-policy/EP_eng_INT.pdf/. Les succursales et filiales Entités Juridiques sont dûment agréées et réglementées par les autorités de surveillance financière de leurs pays d’établissement respectifs. Source (sauf mention contraire): Nordea Investment Fund S.A. Sauf indication contraire, toutes les opinions exprimées sont celles des Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management ainsi que toutes leurs succursales et filiales. Le présent document ne peut être reproduit ou distribué sans accord préalable. Les références à des sociétés ou à d’autres investissements mentionnés dans le présent document ne doivent pas être interprétées par l’investisseur comme une recommandation d’achat ou de vente; elles sont uniquement incluses à des fins d’illustration. Le niveau des charges et avantages fiscaux dépendra des circonstances de chaque individu et peut varier dans le futur. © Les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management ainsi que toutes leurs succursales et filiales.

icon-alert

En raison de la multiplication des arnaques aux placements financiers ces derniers mois, nous vous recommandons la plus grande vigilance. Si vous faites l’objet de démarchage par téléphone ou par courriel et si vous doutez de l’identité de votre interlocuteur, nous vous invitons à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]. Nordea utilise exclusivement des adresses emails se terminant par @nordea.com. Pour plus d’informations sur les arnaques aux placements financiers, vous pouvez consulter le site de l’AMF.