Support commercial

Contre-courants à venir: Les investisseurs doivent se préparer aux rapides changements de MiFID sur la durabilité

Par Eric Pedersen, Directeur des Investissements Responsables à Nordea Asset Management

30 mai 2022

Quelques mois seulement avant la mise à jour de MiFID liée à la durabilité en août 2022, les investisseurs ont été subitement et brutalement rappelés que les risques géopolitiques et de gouvernance sont réels et doivent être pris en compte. Dans le même temps, nombreuses sont les questions déjà été soulevées concernant la mise en œuvre inégale du Règlement sur la divulgation des informations financières durables (Sustainable Finance Disclosure Regulation ou SFDR) de l’UE et de la prochaine mise à jour sur la durabilité de MiFID. Comme toujours, à NAM, nous restons fidèle à notre longue histoire d’investisseur ESG et nous continuons de servir nos clients en Europe et dans le monde entier avec des solutions adaptées à leurs besoins.1

Dans le monde de l’investissement ESG, 2022 sera une année de grands changements. S’élançant sur la voie du succès et après plusieurs années de croissance explosive, l’industrie a travaillé à plein régime pour mettre en œuvre les concepts essentiels au nouveau régime de MiFID.

Dès le mois d’août, les investisseurs particuliers européens peuvent s’attendre à ce que leur conseiller financier leur pose des questions sur leurs préférences en matière de durabilité. Ces questions, selon le régulateur européen, devraient être centrées autour de trois questions : les principaux impacts négatifs (Principal Adverse Impact ou PAI) de leurs investissements sur l’environnement et la société, et la proportion des « investissements durables », et des investissements alignés sur la Taxonomie européenne, dans un produit d’investissement donné. La manière dont cela sera mis en œuvre en pratique dans chaque pays demeure peu clair, car les distributeurs déterminent encore leurs approches, et les régulateurs nationaux ajoutent dans certains cas des exigences supplémentaires à la réglementation de l’UE.

Dans le même temps, les exigences des investisseurs institutionnels concernant l’ESG continuent d’augmenter à la fois en nombre et en complexité. À court terme, cela est particulièrement d’actualité dans le domaine de la décarbonisation des portefeuilles et des engagements au net zéro, mais les questions sociales et sur la biodiversité restent des thèmes importants, qui nécessiteront une attention particulière.3

Au moment de la rédaction de cet article, l’invasion de l’Ukraine par les forces russes et les répercussions des sanctions sur les marchés de l’énergie soulèvent des questions quant à la nature des risques ESG et à la capacité des stratégies ESG à surpasser les différents scénarios du marché. A NAM, nous pensons que le moment est venu de répéter encore que les critères ESG ne sont pas en soi une garantie de rendements supérieurs – ni inférieurs – sur une période donnée. Dans les situations caractérisées par une crispation du marché des combustibles fossiles, les stratégies qui ne possèdent pas d’actifs pétroliers et gaziers seront mises au défi de suivre le rythme. Lorsque les budgets de défense se font plus élevés, les stratégies qui évitent les stocks de défense doivent trouver d’autres secteurs d’investissement. D’un autre côté, les investisseurs qui, pour des raisons liées à l’ESG, n’étaient pas exposés à la Russie ont bénéficié d’avantages financiers et moraux.

Cependant, bien que tous les risques ESG ne soient pas importants financièrement à court terme, la tendance est que les objectifs réglementaires et politiques changent remet ce consta en cause: ce n’est que récemment que l’UE a introduit un règlement sur la diligence raisonnable des chaînes d’approvisionnement, ce qui rendra l’environnement pour les entreprises qui ignorent la biodiversité et les droits de l’homme de plus en plus difficile. De même, le fait que les prix du carbone soient plus élevés et la réglementation directe des émissions se fassent plus pressante ne fait pas l’objet de débats. Enfin, la hausse des prix des combustibles fossiles elle-même, ainsi que les considérations géopolitiques sous-jacentes, appuieront les décisions prises aujourd’hui par les gouvernements nationaux pour augmenter considérablement le rythme de croissance des énergies renouvelables.

Dans l’ensemble, nous restons convaincus que la gestion prudente des risques durabilité ayant une matérialité financière améliore la relation risque/retour sur investissement à long terme – et nous savons par expérience que notre analyse disciplinée et notre sélection de titres ont la capacité d’offrir des performances élevées, même en période difficile. Nous savons également que dans certains cas, même des choses sur lesquelles on ne peut pas fixer de prix sont importantes – et que c’est exactement ce que le concept de « double matérialité » de la SFDR nous demande de traiter.

C’est sur cette base que nous continuerons à offrir à nos investisseurs et distributeurs une gamme complète de choix en matière d’investissement ESG, en fournissant les données et la divulgation nécessaires pour répondre aux exigences des SFDR et MiFID, et répondre à la nécessité de décarboniser les portefeuilles d’investissement d’une manière qui crée un impact réel – tout en s’efforçant d’offrir des performances d’investissement supérieures. C’est ce que signifie pour nous, au NAM, être un leader ESG.

La performance affichée est basée sur des données historiques. Les performances passées ne préjugent aucunement des résultats futurs et les investisseurs peuvent ne pas récupérer l’intégralité du capital investi.La valeur de votre investissement peut évoluer à la hausse comme à la baisse, et vous pourriez perdre une partie ou la totalité du capital que vous avez investi.

Nordea Asset Management est le nom fonctionnel de l’activité de gestion d’actifs conduite par les entités juridiques Nordea Investment Funds S.A. et Nordea Investment Management AB («les Entités Juridiques») ainsi que leurs succursales et filiales. Le présent document est un support commercial et a vocation à informer le lecteur des capacités spécifiques de Nordea. Ce document (ou toute opinion exprimée dans le présent document) ne constitue pas un conseil financier, ni une recommandation d’investissement dans un quelconque produit financier, structure d’investissement ou instrument, en vue de la conclusion ou du dénouement d’une quelconque transaction ou de la participation dans une quelconque stratégie de trading. Ce document n’est ni une offre d’achat ou de vente, ni une sollicitation pour une offre d’achat ou de vente de titres ou instruments ou pour participer à une stratégie de négociation. Une telle offre relève exclusivement du Mémorandum d’offre de service ou de tout accord contractuel similaire. Par conséquent, les informations présentes seront entièrement remplacées par la version finale dudit Mémorandum d’offre de service ou accord contractuel. Toute décision d’investissement doit donc uniquement être fondée sur la documentation juridique dans sa version définitive, qui inclut entre autres, le cas échéant, le Mémorandum d’offre de service, l’accord contractuel, tout Prospectus pertinent et le plus récent Document d’informations clés pour l’investisseur (KIID) (le cas échéant) relatif à l’investissement. L’opportunité d’un investissement ou d’une stratégie dépendra de la situation et des objectifs d’un investisseur. Nordea Investment Management AB recommande aux investisseurs d’évaluer indépendamment des investissements et des stratégies spécifiques et les encourage à demander l’avis de conseillers financiers indépendants lorsqu’ ils le jugent pertinent. Tous les produits, titres, instruments ou stratégies présentés dans ce document peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Le présent document contient des informations obtenues auprès de différentes sources et considérées comme correctes. Aucune garantie n’est cependant donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité et les investisseurs peuvent recourir à d’autres sources afin de prendre une décision d’investissement éclairée. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent consulter leurs conseillers fiscaux, juridiques, comptables et autres quant aux répercussions éventuelles des investissements qu’ils envisagent, y compris les risques et avantages en découlant. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent par ailleurs avoir une parfaite compréhension de l’investissement envisagé et fonder toute décision sur une évaluation indépendante du caractère approprié d’un tel investissement, sur la base de leurs propres objectifs. Les investissements dans des instruments dérivés et les transactions de change peuvent être soumis à des fluctuations importantes qui peuvent affecter la valeur d’un investissement. Les investissements dans les marchés émergents impliquent un risque plus élevé. La valeur de l’investissement peut fluctuer considérablement et ne peut être garantie. Les investissements dans des instruments de participations et de dette émis par les banques risquent d’être assujettis au mécanisme de bail-in, comme prévu par la Directive européenne 2014/59/UE (cela signifie que les instruments de participations et de dette pourraient être amortis, assurant des pertes adéquates aux créanciers non-garantis de l’établissement). Nordea Asset Management a décidé de supporter le coût de la recherche, ces coûts étant couverts par la structure de frais existante (frais de gestion et d’administration). Publié et créé par les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management. Les Entités Juridiques sont dûment agréées et supervisées par les autorités de surveillance financière en Suède et au Luxembourg respectivement. Un résumé des droits des investisseurs est disponible en anglais via le lien suivant : https://www.nordea.lu/documents/engagement-policy/EP_eng_INT.pdf/. Les succursales et filiales Entités Juridiques sont dûment agréées et réglementées par les autorités de surveillance financière de leurs pays d’établissement respectifs. Source (sauf mention contraire): Nordea Investment Fund S.A. Sauf indication contraire, toutes les opinions exprimées sont celles des Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management ainsi que toutes leurs succursales et filiales. Le présent document ne peut être reproduit ou distribué sans accord préalable. Les références à des sociétés ou à d’autres investissements mentionnés dans le présent document ne doivent pas être interprétées par l’investisseur comme une recommandation d’achat ou de vente; elles sont uniquement incluses à des fins d’illustration. Le niveau des charges et avantages fiscaux dépendra des circonstances de chaque individu et peut varier dans le futur. © Les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management ainsi que toutes leurs succursales et filiales.

icon-alert

En raison de la multiplication des arnaques aux placements financiers ces derniers mois, nous vous recommandons la plus grande vigilance. Si vous faites l’objet de démarchage par téléphone ou par courriel et si vous doutez de l’identité de votre interlocuteur, nous vous invitons à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]. Nordea utilise exclusivement des adresses emails se terminant par @nordea.com. Pour plus d’informations sur les arnaques aux placements financiers, vous pouvez consulter le site de l’AMF.