Support commercial*

Des cartes d’expédition pour un avenir durable 

Par Eric Pedersen, Directeur des Investissements esponsables à Nordea Asset Management

Le transport maritime est l’épine dorsale du commerce international et fait partie intégrante de la chaîne d’approvisionnement mondiale – transportant les matières premières vers les raffineries, les produits raffinés vers les usines et les produits manufacturés vers les consommateurs. Dans les faits, le transport maritime représente environ 80 à 90 % de l’activité commerciale mondiale, sa capacité de transport de marchandises ayant doublé depuis 2005.

Pour ceux qui ne sont pas pleinement conscients de l’importance de ce mode de commerce économique, la crise actuelle de la chaîne d’approvisionnement mondiale doit être une révélation. En raison de la montée du variant Covid-19 Delta, un certain nombre des ports d’expédition majeurs en Chine ont été contraints de fermer ces derniers mois, tandis que l’explosion des cas dans des endroits comme le Vietnam et la Malaisie ont diminué la capacité de production et épuisé le personnel dans des ports de conteneurs. En outre, personne ne pourrait oublier le blocage de six jours du canal de Suez plus tôt cette année, après l’échouement du navire-conteneur. En raison de ces goulets d’étranglement, des milliers de conteneurs de marchandises ont été laissés en sommeil pendant des jours et des semaines dans les principaux ports, exacerbant les pénuries que l’on observe actuellement sur les étagères des consommateurs et dans les stocks d’usines.

Bien que l’espace maritime, souvent ignoré, ait récemment fait la une des journaux, il est depuis longtemps un secteur queles investisseurs ESG observent attentivement. Le transport maritime est régi par de nombreuses règles et réglementations – dans des domaines tels que la sécurité de la vie en mer et la protection du milieu marin, ainsi que l’assurance de conditions de travail et de vie décentes pour les marins. Dans notre analyse ESG des entreprises du secteur maritime, nous évaluons une variété de risques, tels que les émissions de gaz à effet de serre et autres impacts environnementaux, la santé et la sécurité des employés, la gestion des accidents et de la sécurité et la gouvernance d’entreprise.

Les entreprises qui adoptent le changement
Même si le transport maritime est l’un des modes de transport de marchandises les moins polluants – par rapport au camionnage ou à l’aviation, par exemple – il reste l’un des plus grands émetteurs de carbone au monde, avec plus d’un milliard de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre chaque année, similaire aux émissions totales de carbone de l’Allemagne. Si rien n’est fait, ces émissions pourraient doubler d’ici 2050.

Cependant, contrairement à d’autres modes de transport, le transport maritime long-courrier est confronté à un chemin difficile vers l’électrification, en raison des grandes quantités d’énergie nécessaires sur des périodes prolongées. Cependant, certains progrès ont été réalisés en vue de réduire les émissions grâce aux progrès réalisés dans les domaines de l’hydrogène et de l’ammoniac verts. Par exemple, la société chimique norvégienne Yara International est un leader dans le domaine de l’ammoniac vert, tandis que Aker Carbon Capture et Aker Clean Hydrogen sont entrain de devenir des acteurs clés dans ces secteurs niches. Bien que les innovations dans de tels domaines soient d’une importance vitale pour l’industrie du transport maritime dans les décennies à venir, l’application généralisée de ces technologies prendra plusieurs années encore afin d’aboutir.

Cela étant, les acteurs de l’industrie rivalisent d’innovation. L’armateur de navires Klaveness Combination Carriers est leader en termes d’amélioration des émissions actuelles dans l’industrie du transport maritime. En concevant des navires capables de fonctionner à la fois comme navires de vrac et navires-citernes, Klaveness élimine pratiquement tout repositionnement de ses navires entre les trajets. Pour les pétroliers, cela équivaudrait généralement à environ 50 % de la distance totale parcourue. Bien que ces navires de pointe soient plus coûteux à construire que les navires de vrac et les navires-citernes conventionnels, les émissions par tonne de fret déplacé et le rendement du capital au fil du temps sont supérieurs en raison que du fret est transporté dans les deux sens du trajet.

L’entreprise danoise Maersk, le plus grand opérateur de navires et de porte-conteneurs au monde, a également montré sa volonté d’accélérer la décarbonisation de sa flotte, en commandant récemment un grand nombre de navires capables de fonctionner avec du méthanol neutre en carbone. Maersk considère également l’ammoniac vert comme un combustible important pour l’avenir, et a soutenu le projet de construction de la plus grande installation européenne d’ammoniac vert sur la côte ouest du Danemark .

En plus des développements positifs en matière de carburant et de navires plus propres, nous constatons également une amélioration de l’efficacité énergétique à bord et de l’efficacité des ressources. Chez Nordea, nous avons investit dans Alfa Laval, qui fabrique du matériel essentiel à l’exploitation de la salle des machines d’un navire. La société suédoise voit des opportunités considérables dans les solutions durables dans les domaines du traitement de l’eau, de l’efficacité énergétique, des réductions d’émissions et d’une réduction plus large de la pollution.

Engagement et collaboration
Il existe de nombreux éléments ESG qu’un gestionnaire d’actifs doit prendre en compte dans l’espace maritime – dans des domaines tels que le recyclage des navires, les droits des équipages et des employés de chantier, la sécurité des cargaisons et les préoccupations environnementales évidentes. Au cours notre engagement ESG auprès de Klaveness, nous avons été satisfaits de son engagement et de ses progrès en termes de durabilité depuis son introduction en bourse il y a plus de deux ans.

Cependant, dans un secteur international comme celui-ci, il est important de chercher le changement au-delà de l’engagement individuel des entreprises. La collaboration au sein de l’industrie est cruciale, comme en témoigne l’initiative Responsible Ship Recycling Standards entreprise par un groupe d’institutions financières. Ses principes visent à minimiser les dangers associés au démantèlement des navires, y compris les conditions de travail des ouvriers et les impacts environnementaux. Les Principes Poseidon sont une autre initiative mondiale, qui fournit un cadre pour intégrer les considérations climatiques dans les décisions de prêt des institutions opérant dans l’espace maritime.

Bien qu’il faudra probablement encore des années avant que le transport maritime ne soit soumis à une révolution “développement durable” semblable à celle du secteur de l’automobile, il existe encore de nombreux chemins que les investisseurs ESG peuvent tracer pour promouvoir les progrès environnementaux et sociétaux dans cette industrie mondiale cruciale.

Oups ! Merci d’autoriser les cookies marketing afin de visualiser ce contenu de Nordea

Nordea Asset Management est le nom fonctionnel de l’activité de gestion d’actifs conduite par les entités juridiques Nordea Investment Funds S.A. et Nordea Investment Management AB («les Entités Juridiques») ainsi que leurs succursales et filiales. Le présent document est un support commercial et a vocation à informer le lecteur des capacités spécifiques de Nordea. Ce document (ou toute opinion exprimée dans le présent document) ne constitue pas un conseil financier, ni une recommandation d’investissement dans un quelconque produit financier, structure d’investissement ou instrument, en vue de la conclusion ou du dénouement d’une quelconque transaction ou de la participation dans une quelconque stratégie de trading. Ce document n’est ni une offre d’achat ou de vente, ni une sollicitation pour une offre d’achat ou de vente de titres ou instruments ou pour participer à une stratégie de négociation. Une telle offre relève exclusivement du Mémorandum d’offre de service ou de tout accord contractuel similaire. Par conséquent, les informations contenues dans le présent document seront remplacées dans leur intégralité par un tel mémorandum d’offre ou accord contractuel sous sa forme finale. Toute décision d’investissement doit par conséquent être fondée exclusivement sur les documents juridiques définitifs, y compris et le cas échéant, l’accord contractuel, tout prospectus pertinent et le dernier Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) concernant l’investissement. La pertinence d’un investissement ou d’une stratégie dépendra de la situation et des objectifs complets de l’investisseur. Nordea Investment Management AB recommande aux investisseurs d’évaluer indépendamment des investissements et des stratégies particuliers et encourage les investisseurs à demander l’avis de conseillers financiers indépendants lorsqu’ils le jugent pertinent. Les produits, titres, instruments ou stratégies mentionnés dans le présent document peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Ce document contient des informations provenant de plusieurs sources. Bien que les informations contenues dans le présent document soient considérées comme exactes, aucune déclaration ou garantie ne peut être donnée sur l’exactitude ou l’intégralité de ces informations, et les investisseurs peuvent utiliser d’autres sources pour prendre une décision d’investissement bien informée. Les investisseurs éventuels ou les contreparties doivent discuter avec leur conseiller(s) professionnel(s) en matière fiscale, juridique, comptable et autre(s) concernant l’effet potentiel de tout investissement qu’ils pourraient réaliser, y compris les risques et avantages éventuels de cet investissement. Les investisseurs ou contreparties éventuels doivent également comprendre pleinement l’investissement potentiel et s’assurer qu’ils ont fait une évaluation indépendante de la pertinence de cet investissement potentiel, fondée uniquement sur leurs propres intentions et ambitions. Les investissements dans des produits dérivés et les opérations de change peuvent être soumis à d’importantes fluctuations susceptibles d’affecter la valeur d’un investissement. Les investissements dans des Marchés Émergents et dans des produits alternatifs impliquent une composante de risque plus élevée. La valeur de l’investissement peut fluctuer considérablement et ne peut être assurée. Les investissements dans les titres de capitaux propres et de dette émis par les banques pourraient supporter le risque d’être soumis au mécanisme de renflouement (ce qui signifie que les titres de capitaux propres et de dette pourraient être radiés afin de garantir que la plupart des créanciers non garantis d’une institution supportent les pertes appropriées) comme prévu par la directive 2014/59/UE de l’UE. Nordea Investment Funds S.A. a décidé de supporter le coût de la recherche, c’est-à-dire que ce coût est couvert par les arrangements de frais existants (frais de gestion/d’administration). Publié et créé par les entités juridiques adhérant à Nordea Asset Management. Les entités juridiques sont agréées et supervisées respectivement par l’Autorité de surveillance financière en Suède et au Luxembourg. Un résumé des droits des investisseurs est disponible en anglais via le lien suivant : https://www.nordea.lu/documents/engagement-policy/EP_eng_INT.pdf/. Les succursales et filiales des entités juridiques sont autorisées et réglementées par leur autorité de surveillance financière locale dans leur pays de résidence respectif. Source (sauf indication contraire) : Nordea Investment Funds S.A. sauf indication contraire, tous les points de vue exprimés sont ceux des entités juridiques adhérant à Nordea Asset Management et à l’une des succursales et filiales des entités juridiques. Une telle offre relève exclusivement du Mémorandum d’offre de service ou de tout accord contractuel similaire. Les références à des sociétés ou à d’autres investissements mentionnés dans le présent document ne doivent pas être interprétées par l’investisseur comme une recommandation d’achat ou de vente; elles sont uniquement incluses à des fins d’illustration. Le niveau des avantages fiscaux et des charges fiscales dépendra de la situation particulière de l’investisseur et pourra évoluer avec le temps. © les entités juridiques adhérentes à Nordea Asset Management et à l’une des succursales et/ou filiales des entités juridiques.

icon-alert

En raison de la multiplication des arnaques aux placements financiers ces derniers mois, nous vous recommandons la plus grande vigilance. Si vous faites l’objet de démarchage par téléphone ou par courriel et si vous doutez de l’identité de votre interlocuteur, nous vous invitons à nous contacter à l’adresse suivante : [email protected]. Nordea utilise exclusivement des adresses emails se terminant par @nordea.com. Pour plus d’informations sur les arnaques aux placements financiers, vous pouvez consulter le site de l’AMF.