Donner la priorité à l’égalité des sexes

La beauté de l’équilibre

Les managers de la stratégie Global Gender Diversity de Nordea reconnaissent la valeur multiforme de L’Oréal

Les dirigeants de la stratégie globale de diversité des genres de Nordea ont reconnu la valeur multiforme de L’Oréal et ont choisi la société comme une de leurs participations. Sur les 17 objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, L’Oréal travaille activement sur 14 d’entre eux. L’un est l’objectif numéro 5: l’égalité des sexes. Cette question a été abordée dans les valeurs de l’entreprise pendant des décennies, bien avant l’introduction des ODD.

«De nombreux acteurs publics et privés prennent ainsi des mesures pour lutter contre les inégalités hommes-femmes,» explique Julie Bech, gérante de la Stratégie Global Gender Diversity de Nordea. «Ces initiatives ont un impact important car, en plus de mettre en œuvre une cause louable, elles se traduisent par de réelles retombées économiques. C’est une certitude : faire en sorte que davantage de femmes puissent travailler et obtenir des postes de direction est bénéfique pour le monde des affaires.»

L’Oréal s’est engagé résolument en faveur de l’éthique et de l’égalité il y a de nombreuses années. L’entreprise possède par exemple un système qui donne à toutes les mères au moins 14 semaines de congés payés – même si le congé de maternité prévu dans le pays concerné est plus court et sans solde. L’entreprise vise aussi à offrir à tous les pères ou «parents» 10 jours de congés payés, quel que soit l’endroit du monde où ils travaillent.

Dans les pays nordiques, la pratique de L’Oréal consistant à augmenter la rémunération pendant le congé de maternité n’a rien d’inhabituel. Dans d’autres parties du monde par contre, il s’agit d’un grand progrès pour les femmes.

L’égalité salariale est importante aussi pour l’entreprise, et la direction souhaite renforcer l’égalité dans les domaines où elle fait encore défaut. L’objectif est d’avoir le même nombre d’hommes que de femmes parmi les salariés et d’inclure des personnes d’origines sociales, culturelles et ethniques différentes.

«Il est important pour notre organisation de refléter la réalité des utilisateurs de nos produits », affirme Mai-Britt Rasmussen, Marketing Director Consumer Products de L’Oréal Danemark. « Cela nécessite un engagement fort en faveur de l’égalité et de la diversité. Nous fixons des objectifs concrets individuels et nous nous efforçons de les atteindre indépendamment des circonstances locales. Mais nous sommes une entreprise commerciale en concurrence avec d’autres pour faire des bénéfices, et nous attachons donc aussi une grande importance au recrutement des meilleurs talents. Il n’y a donc aucun sens à imposer des restrictions au recrutement sur la base du genre. Nous faisons plutôt en sorte que tous les professionnels aient l’opportunité d’utiliser leurs compétences.»

L’Oréal compte environ 86,000 employés dans 150 pays. Le programme Share & Care interne de l’entreprise garantit le respect de valeurs éthiques communes dans toute l’organisation. Au niveau local, l’entreprise assure les soins de santé, l’accueil des enfants et une assistance aux travailleurs malades ou âgés dans les régions où les services publics ne sont pas suffisants. L’Oréal insiste aussi sur les valeurs éthiques dans sa collaboration avec des partenaires externes.

«Nous sommes un acteur mondial, et nous sommes aussi actifs sur des marchés et dans des sociétés qui ne partagent pas nécessairement nos valeurs et notre vision de l’égalité », explique Rasmussen.

C’est le cas par exemple dans le sud du Maroc, où L’Oréal se procure de l’huile d’argan végétale utilisée dans de nombreux produits de soin pour la peau et les cheveux. Cette huile est extraite du fruit de

l’arganier, qui pousse dans le désert marocain. Jusqu’au tournant du millénaire, elle était principalement utilisée par les habitants de la région. À l’heure actuelle, elle est l’un des ingrédients les plus populaires des produits de beauté et de soin. L’Oréal a besoin d’une quantité croissante d’huile, c’est pourquoi l’entreprise s’est impliquée dans la création de petites coopératives locales de commerce équitable. Ces coopératives permettent aux femmes de la région de soutenir leurs familles indépendamment des membres masculins de la famille tout en contribuant à la croissance économique dans la région.

L’Oréal en chiffres

  • Sur le 3e trimestre 2019, L’Oréal a généré un chiffre d’affaires de 21,99 milliards d’euros, une croissance record de 7,5 %.
  • En 2018, les femmes représentaient 69 % du personnel de L’Oréal, 46 % des membres de son conseil d’administration, 31 % des membres du comité exécutif et 66 % des cadres.
  • En 2020, L’Oréal a été repris pour la troisième année consécutive dans l’indice Bloomberg de l’égalité des genres. Pour la dixième fois en 2018, l’Ethisphere Institute a nommé L’Oréal parmi les entreprises les plus éthiques du monde.

La source: L’Oréal

L'Oreal collaborates with Maroccan women
La collaboration de L’Oréal avec les femmes sud-marocaines aide celles-ci à gérer leurs revenus, à investir dans l’avenir et à envoyer leurs enfants à l’école. (photo: L’Oréal)

Il est facile de se fixer des objectifs, mais leur réalisation nécessite un engagement concret. Comment atteindre l’objectif d’un même nombre de femmes et d’hommes dans la pratique sans imposer de quotas au recrutement ?

Mumina Hassan est responsable des ressources humaines de L’Oréal à Copenhague. Selon elle, il faut exprimer clairement l’importance de l’égalité et de la diversité. La direction a intégré l’égalité des genres dans sa stratégie, de sorte que les résultats soient mesurés en permanence au sein de l’organisation.

«Le capital humain peut constituer un réel atout pour les entreprises, d’autant qu’il est difficilement imitable par les concurrents,» explique Julie Bech. «Les entreprises sont toutes en quête de talents. Par conséquent, celles qui font de l’égalité des chances une réalité pourront choisir parmi un plus grand nombre de candidats. Elles disposent ainsi d’un avantage concurrentiel sur les entreprises qui n’auront pas le même potentiel de croissance. En outre, les entreprises qui fondent les évolutions de carrière sur des critères objectifs seront mieux placées pour retenir leurs meilleurs talents et favoriser leur développement. De la même manière, lorsqu’elles souhaitent recruter en externe, les entreprises ont intérêt à étudier toutes les candidatures afin d’avoir accès à plus de profils intéressants. De nombreuses études révèlent que la diversité hommes-femmes a une incidence positive sur les performances des entreprises. Cette relation s’explique notamment par le fait que cette approche leur donne accès à un bassin de talents plus important.» .

Rapport sur la responsabilité

Le rapport «Sharing Beauty With All – The L’Oréal Sustainability Commitment» indique qu’en 2018, le programme «Solidarity Sourcing » (approvisionnement solidaire) de l’entreprise avait aidé 63 584 habitants de régions socialement et économiquement défavorisées dans le monde entier à trouver un emploi. L’objectif est d’aider 100 000 personnes à trouver un emploi d’ici à 2020.

La source: Sharing Beauty With All – The L’Oréal Sustainability Commitment

Aujourd’hui, les valeurs éthiques accroissent le potentiel de recrutement de L’Oréal. Rasmussen, qui travaille pour L’Oréal depuis plus de 20 ans, insiste sur l’importance d’avoir des objectifs en matière de valeurs fixés par la direction. «Quand on peut mesurer les choses, on peut agir et lancer des projets pour assurer la réussite», affirme-t-elle. «Aujourd’hui, il y a nettement plus de femmes parmi les cadres supérieurs et les origines des employés sont nettement plus diverses. Cela signifie que nous ne considérons plus la similitude comme un atout, parce que nous pouvons apprendre davantage les uns des autres à mesure que la diversité augmente. Je le constate aussi dans mes propres équipes, où de nombreuses perspectives et de nombreux points de vue différents sont représentés. Nous reflétons nettement mieux la réalité dans laquelle vivent les utilisateurs de nos produits. Je pense que c’est une bonne chose pour toute l’organisation.»

Elle a récemment participé à une conférence au Maroc, où le responsable pays de L’Oréal est une femme. «L’organisation envoie consciemment un message important parce que, dans la culture de ce pays, le choix d’une femme n’est pas évident.» Certaines situations peuvent être plus difficiles parce que le responsable est une femme et non un homme. Mais, notre message est que la cheffe du bureau marocain est qualifiée et compétente.»

L’Oréal travaille activement à la réalisation de 14 des 17 objectifs de développement durable. L’un de ces objectifs est le numéro 5 : égalité entre les sexes. L’entreprise a intégré ces questions à ses propres valeurs il y a des décennies, bien avant la création des objectifs de développement durable.

«Nous avons clairement constaté une prise de conscience croissante de ces questions. Les gens sont souvent surpris de découvrir à quel point notre organisation reflète les valeurs de L’Oréal et jusqu’où nous avons poussé la responsabilité, l’éthique, l’égalité et le développement durable », affirme Rasmussen. « Beaucoup pensent sans doute que le secteur de la beauté est uniquement une question de marques puissantes et de produits élégants. Mais, notre direction s’est résolument engagée en faveur de nos valeurs éthiques, une priorité stratégique qui se reflète dans l’ensemble de l’organisation.»

L’Oréal a affiché sa croissance la plus élevée depuis plus d’une décennie au T3 2019 et continue de surperformer le marché des produits de beauté. L’entreprise a également été désignée parmi les plus éthiques au monde à plus de 10 reprises, et reste dans le peloton de tête de différentes études sur l’égalité.

«Notre objectif premier est de créer de la valeur pour nos clients, » déclare Julie Bech. «Cette stratégie leur permet d’obtenir des rendements solides tout en ayant un impact positif sur la société en contribuant à la réalisation d’objectifs de développement durable liés à la diversité. L’investissement durable jouera un rôle majeur à l’avenir. Les entreprises qui ont aujourd’hui la volonté et la capacité de mobiliser des ressources supplémentaires pour garantir la diversité de leurs effectifs retireront demain un bénéfice de ces mesures.»

.

Equileap recently published its 2020 European Report in which it evaluated 225 companies.
L´Oréal ranked first in terms of gender equality

Click here to read the Equileap_European Report 2020

Nordea Asset Management est le nom fonctionnel de l’activité de gestion d’actifs conduite par les entités juridiques Nordea Investment Funds S.A. et Nordea Investment Management AB («les Entités Juridiques») et leurs succursales, filiales et bureaux de représentation. Le présent document a vocation à informer le lecteur des capacités spécifiques de Nordea. Ce document (ou toute opinion exprimée dans le présent document) ne constitue pas un conseil financier, ni une recommandation d’investissement dans un quelconque produit financier, structure d’investissement ou instrument, en vue de la conclusion ou du dénouement d’une quelconque transaction ou de la participation dans une quelconque stratégie de trading. Ce document n’est ni une offre d’achat ou de vente, ni une sollicitation pour une offre d’achat ou de vente de titres ou instruments ou pour participer à une stratégie de négociation. Une telle offre relève exclusivement du Mémorandum d’offre de service ou de tout accord contractuel similaire. Par conséquent, les informations présentes seront entièrement remplacées par la version finale dudit Mémorandum d’offre de service ou accord contractuel. Toute décision d’investissement doit donc uniquement être fondée sur la documentation juridique dans sa version définitive, qui inclut entre autres, le cas échéant, le Mémorandum d’offre de service, l’accord contractuel, tout Prospectus pertinent et le plus récent Document d’informations clés pour l’investisseur (KIID) (le cas échéant) relatif à l’investissement. L’opportunité d’un investissement ou d’une stratégie dépendra de la situation et des objectifs d’un investisseur. Nordea Investment Management AB recommande aux investisseurs d’évaluer indépendamment des investissements et des stratégies spécifiques et les encourage à demander l’avis de conseillers financiers indépendants lorsqu’ ils le jugent pertinent. Tous les produits, titres, instruments ou stratégies présentés dans ce document peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Le présent document contient des informations obtenues auprès de différentes sources et considérées comme correctes. Aucune garantie n’est cependant donnée quant à leur exactitude ou à leur exhaustivité et les investisseurs peuvent recourir à d’autres sources afin de prendre une décision d’investissement éclairée. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent consulter leurs conseillers fiscaux, juridiques, comptables et autres quant aux répercussions éventuelles des investissements qu’ils envisagent, y compris les risques et avantages en découlant. Les investisseurs ou contreparties potentiels doivent par ailleurs avoir une parfaite compréhension de l’investissement envisagé et fonder toute décision sur une évaluation indépendante du caractère approprié d’un tel investissement, sur la base de leurs propres objectifs. Les investissements dans des instruments dérivés et les transactions de change peuvent être soumis à des fluctuations importantes qui peuvent affecter la valeur d’un investissement. Les investissements dans les marchés émergents impliquent un risque plus élevé. La valeur de l’investissement peut fluctuer considérablement et ne peut être garantie. Les investissements dans des instruments de participations et de dette émis par les banques risquent d’être assujettis au mécanisme de bail-in, comme prévu par la Directive européenne 2014/59/UE (cela signifie que les instruments de participations et de dette pourraient être amortis, assurant des pertes adéquates aux créanciers non-garantis de l’établissement). Nordea Asset Management a décidé de supporter le coût de la recherche, ces coûts étant couverts par la structure de frais existante (frais de gestion et d’administration). Publié et créé par les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management. Les Entités Juridiques sont dûment agréées et supervisées par les autorités de surveillance financière en Suède et au Luxembourg respectivement. Les succursales, filiales et bureaux de représentation Entités Juridiques sont dûment agréées et réglementées par les autorités de surveillance financière de leurs pays d’établissement respectifs. Source (sauf mention contraire): Nordea Investment Funds SA. Sauf indication contraire, toutes les opinions exprimées sont celles des Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management et de toutes les filiales, succursales et bureaux de représentation Entités Juridiques. Le présent document ne peut être reproduit ou distribué sans accord préalable. Les références à des sociétés ou à d’autres investissements mentionnés dans le présent document ne doivent pas être interprétées par l’investisseur comme une recommandation d’achat ou de vente; elles sont uniquement incluses à des fins d’illustration. Le régime fiscal dépend de la situation personnelle de chaque investisseur et est susceptible d’évoluer à l’avenir. © Les Entités Juridiques faisant partie de Nordea Asset Management et toutes les succursales, filiales et / ou bureaux de représentation Entités Juridiques.

Follow our latest posts